Shining Resonance Refrain [NINTENDO SWITCH]

Shining Resonance Refrain [NINTENDO SWITCH]

8 août 2018 0 Par Tidu$X59

L’Histoire : Yuma Ilvern est un garçon très spécial : il possède l’âme du plus puissant des dragons, le Shining Dragon (à la base tous les dragons sont censés être DEAD suite au Ragnarok ^^). Malheureusement pour lui, l’Empire de Lombardia est au courant et le retient captif afin de mener sur lui des expérimentations destinées à faire sortir ce dragon légendaire. Il est finalement libéré par une certaine Sonia, princesse du Royaume d’Astoria. Yuma IIvern va devoir choisir son camp.

 

Vous l’aurez compris, l’histoire et les personnages de ce Shining Resonance Refrain fait très clichés. Autant dire que les habitués du genre (J-RPG) seront en terrain conquis. Le système de combat & l’histoire n’est point désagréable mais il ne prend pas non plus de risque, sans plus. Le joueur retrouve avec un système de combat en temps réel dans des couloirs/arènes à la sauce Tales of.  Concernant les attaques, nous avons une attaque de base, une esquive et des skills utilisant des points de compétence devant se recharger (basique non ?). L’élément le plus intéressant (normal c’est le thème même du jeu) est la capacité à notre héro à se changer en dragon, mais attention la transformationen Shining Dragon fait baisser la jauge de points de magie, une fois celle-ci trop basse, le dragon passe en mode Berserk, se mettant alors à attaquer ses coéquipiers sans pouvoir le contrôler. Une idée intéressante, mais très limitée. Autre élément intéressant, le système B.A.N.D. qui permet, une fois la jauge dédiée suffisamment remplie, de lancer une chanson/mélodie apportant des bonus divers et variés.

Shining Resonance est sorti sur la PlayStation 3 et cela se voit. Tout d’abord du côté de sa réalisation, clairement datée. Les combats se montrent en général très fluides, il n’est pas rare de subir de très grosses chutes de framerate lorsque certains sorts sont lancés. De plus l’impossibilité de se téléporter en dehors d’un item particulier permettant de revenir dans le hub (occasionnellement ….). Le joueur doit donc parcourir, re-parcourir encore et toujours les mêmes zones et tuer les mêmes monstres pour pousser un peu plus loin son exploration du monde, en gros du bash.

 

Comme la plupart des RPGShining Resonance Refrain propose énormément de quêtes annexes (tuer des monstres, objets à trouver) permettant de récupérer de l’xp (expérience). Vous aurez la possibilité de vous rendre dans de nombreux donjons via un Grimoire, afin de récupérer des items (objets) plus puissants. Alors pourquoi Refrain ? Disponible dès le début via l’écran d’accueil (je vous recommande de finir l’histoire principal avant de vous lancer dans cette nouvelle aventure), cette histoire alternative rajoute deux personnages jouables et quelques quêtes.

 

Shining Resonance Refrain propose une bande-son travaillée et diversifiée. Les doublages japonais sont soignés, de même des doublages anglais. Gros point noir, le titre de SEGA est 100% en anglais.

 

Disponible depuis le 10 juillet 2018 (Nintendo Switch).

Test réalisé à partir d’une version commerciale sur Nintendo Switch, fournie par l’éditeur. Captures d’écran éditeur.

NOTATION
  • Graphisme
  • Bande son
  • Jouabilité
  • Scénario
  • Durée de vie
2.6

VERDICT

Un monde à sauver, des personnages super clichés (malheureusement), des combats dynamiques, une durée de vie correcte, “Shining Resonance Refrain” remplit tous les critères de l’A-RPG classique de chez classique. Perso je dirais même, trop classique, celui-ci souffre de quelques soucis assez agaçants qui risque de polluer votre aventure, à commencer par un équilibrage loin d’être maîtrisé, petit lag avec certains sorts. Malheureusement c’est un RPG classique qui se noiera au milieu de tout un tas d’autres productions du même genre mais qui reste un petit RPG bien sympathique à jouer.Je vous conseille vivement d’attendre les soldes ;). Dernière chose, le jeu est 100% en anglais avec la possibilité de télécharger via le Nintendo eShop les voix japonaise.

Envoi
User Review
3 (1 vote)