Crusader Kings III en quelques chiffres : 18 millions de meurtres, 4 millions de fiançailles, et 1 Pape dévoré !

Crusader Kings III en quelques chiffres : 18 millions de meurtres, 4 millions de fiançailles, et 1 Pape dévoré !

29 septembre 2020 0 Par Tidu$X59

Depuis sa sortie le 1er septembre dernier, les monarques en herbe du monde entier se sont rués sur  Crusader Kings III, le dernier RTS signé Paradox Interactive. Afin de célébrer la popularité du jeu, Paradox a partagé aujourd’hui un certain nombre de choses merveilleuses mais ô combien espiègles que les joueurs ont réalisé à ce jour. L’éditeur a également déployé un patch digne des rois, apportant une véritable pléthore d’updates et de corrections au jeu. 

 

Les joueurs de Crusader Kings III ont pris place sur leur trône et ont commencé à cultiver des lignées royales assez fortes pour diriger des armées, mais aussi assez rusées pour éviter les stratagèmes les plus sournois, et enfin suffisamment charismatiques pour façonner la culture et la religion de leur territoire. Cependant, beaucoup ont également échoué dans leur quête.

 

À ce jour, les seigneurs et les dames du Royaume ont passé plus de 25 millions d’heures à jouer à Crusader Kings III, ce qui équivaut à plus de 2 800 ans. Au cours de ces heures, bien des choses se sont passées :

  • 40 591 268 enfants sont nés.
  • 18 212 157 meurtres ont été parfaitement exécutés.
  • 4 364 279 fiançailles.
  • 1 543 790 prisonniers dévorés, dont 1 Pape.
  • 1 451 427 guerres de religion démarrées.
  • 716 369 ruptures mentales.
  • 370 305 animaux caressés.
  • 141 597 créations d’Universités.
  • 122 364 évasions de prison.
  • 29 454 Empires romains restaurés.

 

Le patch 1.1 améliore Crusader Kings III avec l’aide de centaine d’updates et de corrections.

 

Quelques exemples : 

  • Une multitude de bugs corrigés, y compris les modifications des interactions des personnages et des règles de succession. 
  • Correction de la configuration historique dans de nombreuses régions.
  • Modification de l’équilibre des touches dans de nombreuses parties du jeu, incluant les règles de succession, la formation de nation et le management militaire.
  • Modification de l’interface utilisateur, y compris de nouvelles vues de siège, un écran de signets et une refonte générale.
  • Invasions mongoles plus sévères.
  • Prise de décision des IA améliorée.
  • De nouvelles capacités pour les moddeurs.